AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 (M) JENSEN ACKLES ; you're a good man, but you screwed up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Dorian Hopkins
→ messages : 2760
→ job : psy
→ quartier : alden bridge
→ avatar : paul wesley
→ crédit : (c) delta; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-cinq ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: (M) JENSEN ACKLES ; you're a good man, but you screwed up   Ven 15 Juin - 21:36



Clyde McGill


Histoire assez libre, voici les quelques points à respecter :

- Son métier est très important pour lui, il en est vraiment fier.
- Il a perdu quelqu'un durant le tremblement de terre (femme, enfant...) et ça l'a complètement détruit.
- N'arrivant pas à remonter la pente ici, il a quitté Woodlands quelques mois.
- En revenant, Dorian lui a proposé un futur poste dans le cabinet qu'il compte ouvrir avec son frère Pyrce (pnj).
- Pour une raison de votre choix, Clyde recommence peu à peu à tout foutre en l'air.


« Dorian Hopkins »

« Dorian Hopkins, voici Clyde McGill, il va t’assister sur le cas Greenberg. » Voilà comment ils se sont rencontrés, il y a peut-être six mois. Lorsque la patronne de Dorian, Alice, a monté son cabinet de psychologie conseil, elle cherchait un intervenant pour la partie psychomotrice. Tout les deux sont donc entré dans le cabinet en même temps. Leur premier cas fut relativement complexe : un homme s’étant défenestré du sixième étage de son lieu de travail. Autant dire qu’il y avait un travail aussi important du côté du moral que physique ! Mais il faut croire que travailler en équipe leur a bien réussit : l’homme va aujourd’hui beaucoup mieux « Une bière pour fêter les premiers pas, ca te dit ? » ils sont vite devenu assez proches, tout en gardant cet aspect professionnel. Ils sortent parfois prendre une bière après le boulot, ont été voir un ou deux matchs des Houston Rockets à l’occasion.

Le tremblement de terre a ravagé la ville. Et la vie des deux hommes, aussi. Chacun d’eux a perdu quelqu’un dans le drame. Alice leur a donné trois semaines de congés histoire de faire face à la chose. Et chacun travers cette passe différemment. Dorian refuse de parler de son père, et se repose sur sa petite amie et l’arrivée prochaine d’un enfant, alors que Clyde trouve du réconfort dans les nuits de Woodlands, et dans ses bars. « Virez mois c’t’ivrogne ! » complètement mort au comptoir d’un bar, Clyde avait du mal à voir les choses en face. Et c’est Dorian, qui l’a ramassé. Allez savoir pourquoi… il l’a ramené chez lui ce soir là, s’assurant que l’homme irait bien. Jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’irait jamais bien. Alors, il lui a promis qu’il l’aiderait, à travers son deuil. « Chui désolé pour ton père… » dans la demi conscience qu’il lui restait encore, Clyde lui avait lâché ces quelques mots. Parce qu’il comprenait, malgré le flou de son état. Et qu’il se devait d’essayer de l’aider, lui aussi. Seulement... l'homme touchait le fond, et bien que son nouvel ami tente de le tirer avec lui vers le haut, Clyde opta pour une solution plus radicale : la désertion.

En quelques mois d’absence, Alice avait fermé son cabinet, la ville semblait revivre, les sourires se lisaient sur les visages et Dorian... semblait aller. Mieux. Alors Clyde s'était pris au jeu, lui aussi, se cherchant un nouvel appartement, tentant de reconstruire sa vie. Alors c'est naturellement qu'il a accepté la proposition de Dorian : rejoindre le futur cabinet aux multiples facettes qu'il comptait ouvrir avec Pyrce, à la mémoire de son père. S'y côtoieraient médecine générale et alternative, psychologie et psychomotrie... un beau projet. Un peu trop beau. « Mais j'en ai rien à taper qu'elle ait fait ses classes avec ton frère tu m'entends ? Elle n'est pas compétente, point barre. Tu veux qu'elle te plante une aiguille dans le lobe frontal, te gêne pas... mais me demande pas de refaire marcher ses putains de patients par la suite. » et c'était la même chanson, à chaque fois, durant ce dernier mois. Chaque décisions un tant soit peu importantes, chaque choix que les frères proposaient, rien n'était jamais assez bon pour Clyde. « Tu l'as fait monter à bord Dorian, d'accord ? Toi. Alors tu te débrouilles pour qu'il arrête ses conneries, ou je le vire avant même qu'on ait ouvert. » Pyrce commençait à s'impatienter, à force d'entendre les frasques de Clyde. Et l'aîné avait raison : Dorian devait faire quelque chose... doit, faire quelque chose. Parce que l'homme qu'il a retrouvé n'est en rien celui qu'il a connu, et que quelque chose cloche. Il le sent...


_________________


All that he had of her was his memory, where he held every moment, every single moment that she had been his. That was all he had, to keep out the loneliness.


Dernière édition par Dorian Hopkins le Mer 24 Oct - 16:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dorian Hopkins
→ messages : 2760
→ job : psy
→ quartier : alden bridge
→ avatar : paul wesley
→ crédit : (c) delta; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-cinq ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: (M) JENSEN ACKLES ; you're a good man, but you screwed up   Sam 16 Juin - 12:06

    Et il est prêt à faire cuir !
    Donc, allons-y: prénom modifiable, second et nom à votre charge, ne vous en faites pas. Pour l'avatar, j'ai mis Jensen Ackles puisque l'ayant en tête lors de la création du personnage. Je vous laisse un peu le champ libre puisque l'avatar en lui même m'importe peu, je vous donne même quelques idées autres (soyons cohérents, si vous me proposez quelqu'un, faite qu'il corresponde à sa tranche d'âge !) : Jamie Dornan, Garrett Hedlund, Alex O'Loughlin, Jesse Spencer, Joe Manganiello, etc.
    Qualité plus que quantité, du reste, l'histoire est assez libre (si elle n'est pas compréhensible, n'hésitez pas à m'en informer), et vous savez à quoi vous vous engagez en prenant un scéna', donc je pense que le plus important est dit !
    Sur ce, merci de m'avoir lu I love you

_________________


All that he had of her was his memory, where he held every moment, every single moment that she had been his. That was all he had, to keep out the loneliness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M) JENSEN ACKLES ; you're a good man, but you screwed up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire in the Kitchen :: PREMIERS PAS :: pick your roommate-