AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 AUX ENCRES DES AMOURS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Hortense Storme
→ messages : 6892
→ job : VENDEUSE DANS UNE SUPERETTE (+ CHAUFFEUR DE TAXI)
→ quartier : CREEKSIDE PARK.
→ avatar : FREJA BEHA ERICHSEN.
→ crédit : PSYCHOTIC KID.
→ multinick : † BAPTISTE MULLER.


a pinch of salt
→ âge du perso: VINGT-QUATRE.
→ fiche de relations:

MessageSujet: AUX ENCRES DES AMOURS.   Jeu 4 Oct - 21:05



hortense storme

NOM: STORME. PRÉNOM: HORTENSE. AGE: VINGT-QUATRE. PROFESSION: VENDEUSE DANS UNE SUPÉRETTE (+ CHAUFFEUR DE TAXI) QUARTIER: CREEKSIDE PARK. AVATAR: FREJA BEHA ERICHSEN.



Je suis une rêveuse, une illusion, un mirage tout au plus. Tout en contradiction. Je n'existe pas.

Tu me contemples, poses un regard circonspect sur ces quelques mèches folles qui s’échappent de mon chignon flou, fou, et les battements effrénés de mon cœur s’emballent plus encore. Tu réussis à me faire croire que je suis belle, pauvre con. T’es radieux dans ton costard immaculé, au bras d’une pouffiasse qui te mérite pas, t’es beau mon salaud, quand il s’agit de rendre heureuse une autre que moi.

Indolence prohibée.

Et soudain, je me sens décalée dans ma robe de princesse déchue. J’ai besoin de ta douceur Hyacinthe, de tes bras réconfortants, de tes lèvres qui murmurent que je suis pas nulle, pas moche, même plutôt jolie. Murmure-moi que je suis pas folle, pas brisée, pas azimutée, pas paradoxale. Console-moi encore Hyacinthe, apaise mon âme abîmée. Contrôle cette violence âpre qui pourrit en moi depuis l’enfance, cette brutalité sourde qui résonne en moi à la manière d’une marche funèbre.

Bestialité proscrite.

Alors, l’envie d'émerger de cette songerie dégueulasse me prend à la gorge. Pour toi Hyacinthe, j’aurais oublié ma peine amère, mes douleurs creuses qui pervertissent mon esprit, cette douce violence. Pour toi, j’aurais accepté sournoisement l’âge adulte, dans tes bras, l’avenir ne m’aurait pas effrayée. Alors dis-moi Hyacinthe, explique-moi pourquoi t’as piétiné mes efforts, pourquoi tu m’as arrachée à mes illusions.

Union infectée.

-
Exquises pensées qui s'entrechoquent dans mon esprit impur, et ça tourne à l'intérieur, c'est un infâme tango de réflexions obscènes qui s'accélère, un rythme effréné qui tourbillonne et entraîne ma rationalité dans la danse. J'ai savamment conservé le souvenir de sa douceur illusoire, de ses fragrances grisantes, et mes lèvres sont encore engourdies par ses baisers.

Hyacinthe, mon enfance, mon passé.

-
Prise de conscience âpre, délicate existence qui s'effile sur les bords. Et, le silence. Ce silence manifeste qui renvoie à ma gueule abîmée mon mutisme incessant, mes phrases vides, mon âme autrefois immaculée. Prisonnière de cette enveloppe charnelle, j'étouffe, j'étouffe comme une bête parmi les vivants.

Inertie censurée.

Sa putain d'odeur enivrante est restée ancrée en moi, il m'a marquée au fer rouge ce con. Prostrée devant son ignominie, atterrée par la déchéance de nos deux vies à peine entrelacées, l'envie de hurler me prend à la gorge, mais ça pue la quiétude là-dedans, et j'implose de l'intérieur.

--
Futur incertain. Destinée nébuleuse. Lendemain assassin. Ce con a apposé cette idée vaporeuse dans mon esprit, cette ébauche suicidaire. Alors, je reste persuadée que je vieillirai pas. Le rire cristallin de mes enfants, la douceur de la peau des bébés, l'alliance à l'annulaire gauche, le baiser matinal de l'être aimé, l'odeur du café familial, les poupées, les poussettes, les gâteaux d'anniversaire poisseux, les bobos, tout. L'intégralité de ces petits bonheurs m'est inaccessible.

-
Délicate brûlure anesthésiante qui vient embrumer mon esprit, singulière beauté qui me damne entièrement, corrompt mon âme autrefois immaculée. Je suis pleine de rancœur tu sais, je te l'aurais arraché ton putain de sourire, je les aurais bien gardés pour moi seule ces iris. T'avais pas le droit de venir bousiller mon quotidien, t'avais pas le droit de t'insinuer dans mon cœur, je ne t'y avais pas invitée, t'aurais dû rester une vaine illusion. A la place, t'es devenue réelle, sacrément réelle même. Je déteste sentir mon pouls effréné qui s'emballe plus encore quand je te lis, je hais cette dépendance âcre dont t'es même pas responsable, ça m'insupporte d'être si faible. La vérité, c'est qu'on finit tous par tomber, disait Domino Harvey, moi, je me suis noyée dans ton regard. Je m'endors avec ton prénom au bout des lèvres, je m'éveille avec ton visage qui martèle mes obscures pensées. Et je me déteste précisément pour ça. Parce que c'est un truc que j'avais pas prévu, que j'avais pas planifié à l'avance dans ma salope de vie. J'aime pas ce sentiment d'insécurité, j'suis vulnérable putain, j'aime pas. Alors, j'ai envie de me faire mal pour mettre fin à cette splendide souffrance qui balaie mon corps à coups de karcher, j'ai envie d'oublier que je me suis attachée à toi comme une démente. Ces quelques heures qui m'ont été fatales, et puis, ces échanges, ces correspondances qui s'étendent à l'infini, m'ont menée à la tombe. Je me consume, je m'embrase, ton absence est un virus qui mange la moindre de mes volontés, tes mots sont mon prozac. Je me hais vraiment, d'être tombée amoureuse de toi.

Une rencontre virtuelle. Un cœur qui bat la chamade. Des échanges exaltés. Un espoir de renouveau.

Esther, Esther, Esther.



Derrière l'écran...
PRÉNOM : LOANE.
AGE : JEUNE.
PAYS : FRANCE.
COMMENT AS-TU CONNU FITK ? A L’ÉPOQUE, JE SAVAIS PAS ENCORE QUE J'ALLAIS VIVRE L'UNE DE MES PLUS BELLES EXPÉRIENCES. LA MAGIE CONTINUE.
UN MOT DE LA FIN ? LE TITRE EST DE SAEZ, LA BANNIÈRE VIENT DE TUMBLR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2535-j-irai-cracher-sur-vos-tombes


avatar
Aleysia Hepburn
→ messages : 5063
→ job : instit
→ quartier : alden bridge
→ avatar : nina dobrev
→ crédit : psychozee ; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-quatre ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: AUX ENCRES DES AMOURS.   Sam 13 Oct - 18:54

REBIENVENUE x9865, même si t'es jamais partie !
Et même si t'as pas vraiment besoin qu'on valide ta fiche en fait Mais je le fais quand même, et vivement qu'on puisse RP toutes les deux (et qu'Aley traumatise Hortense)

_________________
;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: AUX ENCRES DES AMOURS.   Dim 14 Oct - 12:10

C'est vraiment con que tu sois ma soeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Hortense Storme
→ messages : 6892
→ job : VENDEUSE DANS UNE SUPERETTE (+ CHAUFFEUR DE TAXI)
→ quartier : CREEKSIDE PARK.
→ avatar : FREJA BEHA ERICHSEN.
→ crédit : PSYCHOTIC KID.
→ multinick : † BAPTISTE MULLER.


a pinch of salt
→ âge du perso: VINGT-QUATRE.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: AUX ENCRES DES AMOURS.   Dim 14 Oct - 17:30

J'ai hâte d'écrire avec toi aussi Aley (qu'Hortense rencontre pour la première Aleysia dans des circonstances, disons, embarrassantes. Hm)
Eh mamour, on s'en fout, avec notre lien fusionnel-chelou on vaincra le monde. Comme des super-héros (je suis dans ma période Smallville, faut me pardonner )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2535-j-irai-cracher-sur-vos-tombes


avatar
Dorian Hopkins
→ messages : 2760
→ job : psy
→ quartier : alden bridge
→ avatar : paul wesley
→ crédit : (c) delta; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-cinq ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: AUX ENCRES DES AMOURS.   Lun 15 Oct - 18:21

    C'est quand même chiant... j'aimais bien l'idée de faire des galipettes avec Baptiste sur le divan psycologique avec comme excuse de non divulgation de leur liaison le secret médical... mais on peut toujours s'arranger. Puis de toute façon, il parait qu'on va avoir un lien du feu de dieu... alors ca me console

_________________


All that he had of her was his memory, where he held every moment, every single moment that she had been his. That was all he had, to keep out the loneliness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: AUX ENCRES DES AMOURS.   

Revenir en haut Aller en bas
 

AUX ENCRES DES AMOURS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire in the Kitchen :: PREMIERS PAS :: join the community :: Présentations validées-