AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



H. Archibald Lecter
→ messages : 217
→ job : psychopathe heu non psychiatre ... ou les deux
→ quartier : Alden Bridge
→ avatar : Joseph Morgan
→ crédit : kusumitagraph'
→ multinick : nope


MessageSujet: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Mer 21 Nov - 22:53



kusumitagraph'

NOM: Lecter PRENOMS: Hanibal Archibald AGE: 28 ans PROFESSION: Psychiatre QUARTIER: alden bridge AVATAR: Joseph Morgan


Les travaux d'Elisabeth Kübler-Ross font retenir cinq étapes d'un deuil :


Etape première, le choc
    Je suis le fruit de la relation adultérine de ma mère, Lady Camden et du médecin du village, Dr. Pastrowski. Ma mère à commencé à le fréquenter quand son époux, Lord Camden passait plus de temps dans les locaux de sa compagnie que dans ses draps. Elle a commencé à fricoter avec le bon docteur quand il est venu la soigner d'une angine blanche. Lord et Lady, non nous ne sommes pas dans d'anciens temps, mais dans le village ou je suis né, les titres comptent. Le ventre rond de ma mère a tout de suite ravi le Lord, persuadé d'en être l'instigateur. Et puis c'est ma naissance qui révéla l'atrocité de ma création. Voyez vous, tout comme mon père j'ai une tâche de naissance. Juste au niveau de l'omoplate gauche. La chose est répandue dans le village que les Pastrowski se transmettent ce signe de reconnaissance depuis des générations et des générations. ENFANT DU DIABLE. SUPPÔT DE SATAN. L'affaire à fait le tour du village. Le charmant docteur a perdu son titre et a renié ma mère venue vers lui après avoir été répudiée par le Lord. Elle trouva la porte fermée. Le Docteur ne voulait plus jouer au docteur avec elle. C'est la bonne, Ysolde Lecter qui me pris des bras impuissants de ma mère lui promettant de m'offrir une vie de rêve. Je n'ai été dans ses bras maternels qu'une semaine. Ou peut être deux. Et elle mit fin à ses jours sous le train de neuf heures dix-sept.


Etape seconde, la colère
    Elle en a voulu à tous et tous Ysolde. Elle m'a gardé contre sa poitrine le plus longtemps possible. Sa colère n'avait d'égal que ma candeur. D'ailleurs je crois bien que c'est le seul moment de ma vie où j'ai pu l'être. Candide. Elle venait d'avoir deux jumeaux et nous nous partagions son lait. Mais quand ils ont découvert que la pauvrette me gardait ils l'ont renvoyée et elle s'est retrouvée à la rue avec trois enfants à la charge. Le rouge aux joues et aux oreilles, c'est en pestant que l'on a quitté notre petit village dont le nom ne présente aucun intérêt. Nous avons pris un cargo. Clandestinement pour aller à New-York. ville où bien sûr nous pourrions nous établir. Ysolde y trouverait du travail. Ysolde ... s'occuperait de nous. Et je suis devenu Hanibal Lecter. Mon second prénom arrivera bien plus tard. Mais rien de cela n'est arrivé.

    Ysolde ne m'a jamais rien caché, et je sais tout de cette mère déraisonnable, de ce père intelligent mais pas assez pour se protéger. De ces blâmes, ces regards qu'ils m'ont tous lancé alors que je n'étais qu'un nourrisson. Je devais savoir. Et comme personne d'autre qu'elle ne pouvait le faire, Ysolde a pris le lourd choix de m'en parler. Tristan et Louann étaient des enfants merveilleux. Beaux. Leur peau était laiteuse et moi j'étais crasseux, enfant non désiré et pourtant aimé tout autant par Ysolde qui peinait à joindre les deux bouts. Nous nous tassions dans un appartement miteux des bas-fonds de New York. Les petits gamins qui vous demandent de l'argent pour vivre sur les grands boulevards. C'était nous. Ysolde vendait son corps pour une maigre somme. Et la faim se faisait sentir. La faim me rendait fou. Nous étions seuls ce soir là. Ysolde était sortie acheter du pain sec, ou autre chose peu chère. Je tremblais, de peur et de froid. Et de faim. Sans savoir comment ni pourquoi. Je me suis retrouvé sur Tristan. Le plaquant au sol. Et ma bouche était pleine d'une substance rouge et poisseuse au gout de fer. Ce n'était pas naturel ce ... Louann avait bien meilleur gout, il faut dire que ... elle était aussi un petit peu plus charnue.


Etape troisième, le marchandage
    Je n'avais jamais vu autant de sang. Ni ressenti plus grande joie de ma vie. Tout cela c'est éteint quand Ysolde est revenue. Elle avait trouvé du lait, et du chocolat, dieu sait quelles bassesses elle avait du faire pour nous rapporter ces trésors. Le lait blanc au sol vint se méler au sang de ses enfants alors qu'elle me tapais dessus de ses faibles poings. Mais je ne comprenais pas. je ne comprenais rien. La police me plaça dans un orphelinat à la demande de la mère éplorée. Les derniers mots qui franchirent le seuil de sa bouche furent "tu es comme ils disaient finalement". Je fermais les yeux et ... me sentais comme un objet que l'on amène dans un nouveau rangement.

    Ils ont du me garder. Me sangler au départ. Fou j'étais déclaré fou. Mais je ne l'étais pas. Qu'est ce que la folie. Si on nous dit l'être est ce que ce n'est pas les autres qui le sont? Ils ont du céder du terrain. Et moi aussi. Bien malgré moi. Les années passèrent et ... il est passé le temps ou j'étais un gamin effrayé par la vie. Je suis devenu honnête. Et respectable. ils n'ont plus rien eu à dire sur moi. Calme. Gentil et même prévenant. J'étais l'idéal du petit garçonnet à adopter. Ils ont tout oublié. Mais pas moi. Je suis devenu un modèle. Et puis ... elle est arrivée dans ma vie. La jolie Starling. Je l'ai observée, sur le bout des doigts. La dessinant des heures durant, de mémoire ... ou en face de moi. Je pouvais me vanter de la connaitre sous toutes les coutures. En parcourant les livres de médecine de la faculté de médecine où je comptais bien me rendre le plus vite possible. Je l'aie imaginée nue sur une table d'opération. Sous mes doigts. Sous un scalpel. Mes yeux la cherchaient et mon âme lui déposait des mots en cachette. Je sentais ce lien avec elle. Un lien tellement inoui que quand un an plus tard elle est partie ... elle m'a laissé totalement démuni.


Etape quatrième, la dépression
    L'absence de Starling a tout de même eu quelque chose de positif sur moi. Je me suis concentré sur mes études. Médecine et psychologie. A 19 ans j'entrais en faculté et commençai une étude poussée de l'être humain et son fonctionnement ... vital. Fluides, muscles. Un a un je les ai croqué, au sens artistique du terme, sur papier! J'en ai observé la structure, l'apparence jusqu'au poids moyen. Freud m'a guidé tout comme Kierkegaard. Ma dépression n'eut d'égal que la voie que je m'étais trouvée. Je serais médecin. "comme papa" dit-on. Peut être oui quelque part. C'est elle qui me tira de là. Oui elle ... ne vous méprenez pas ... pas Starling. Mais Kate. Kate Rutherford. Le médecin Kate Rutherford. Elle m'a compris. En un seul regard. D'une dizaine d'année mon ainée, j'ai été le petit canard qu'elle prenait sous son aile. Et rapidement l'amant farouche qui la délassait de ses journées épuisantes. Et puis j'ai été son bourreau. Et elle ma victime consentante. J'ai commencé par les cuisses, cela ne se voit peu. Mais c'est tellement délicieux, surtout avec une pincée de piment. Et puis elle nous a trouvé des proies. Des étudiants à elle. Des collègues. Ils tombaient tous sous la fourchette de Docteur Archibald Lecter. J'avais abandonné Hanibal qui fait trop rustre. Archibald Lecter est un psychiatre fraichement diplomé. "un des plus jeunes diplomés" pour tout dire. On a continué ainsi elle et moi. Jusqu'à ce que je goute à son cœur. Frémissant entre mes doigts avides. Mais je n'ai pu le savourer entièrement puisqu'elle est arrivée avant que je n'aie pu le finir. Hélène Starling. Agent du FBI. Dommage qu'un si bel organe n'ait fini à l'incinérateur de la morgue.

Etape cinquième, l'acceptation
    Docteur Lecter. La prison a été comme des vacances pour moi. Mais j'ai pu la revoir. Ma petite Starling. Douce et tendre Starling. Ils ont tous été stupides. Et débiles. Entrer en contact avec elle ne fut pas difficile. "le doigté d'une femme le dériderait peut être" avaient ils suggéré. S'ils savaient que la jolie Starling et moi avions un passé commun peut être auraient ils revu leurs avis. Mais non et notre petit cycle de charme a recommencé. Du moins ... pour moi. Jusqu'à ce que je m'échappe. Comment? Oh non un prestidigitateur ne raconte pas ses tours, pas vrai ? Trois mois je suis resté entre ses mains. Et maintenant j'ai retrouvé la lumière du jour. Et aussi les beaux quartiers. Je suis ici encore un médecin, psychiatre réputé. Homme aimé. Et j'attends qu'elle vienne me trouver. Elle me retrouvera toujours. Bien sûr. On est liés à vie. En attendant? Bah la routine, quelques patients ... sous la fourchette. Que voulez vous ... on ne se refait pas, hein?


Derrière l'écran...
PSEUDO OU PRENOM : kusumitagraph'
AGE : 26 ans
PAYS : Bretagne
COMMENT AS-TU CONNU FITK ? Par ma femme
UN MOT DE LA FIN ?
Très joli forum ;)


Dernière édition par H. Archibald Lecter le Jeu 22 Nov - 0:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Mer 21 Nov - 22:54

BIENVENUE ma feeemmmme merci d'avoir choisis mon scénario <3
Revenir en haut Aller en bas



H. Archibald Lecter
→ messages : 217
→ job : psychopathe heu non psychiatre ... ou les deux
→ quartier : Alden Bridge
→ avatar : Joseph Morgan
→ crédit : kusumitagraph'
→ multinick : nope


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Mer 21 Nov - 23:03

De rien ma femme, il est super ce scénario j'espère que je serai à la hauteur de tes attentes ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hortense Storme
→ messages : 6891
→ job : VENDEUSE DANS UNE SUPERETTE (+ CHAUFFEUR DE TAXI)
→ quartier : CREEKSIDE PARK.
→ avatar : FREJA BEHA ERICHSEN.
→ crédit : PSYCHOTIC KID.
→ multinick : † BAPTISTE MULLER.


a pinch of salt
→ âge du perso: VINGT-QUATRE.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Mer 21 Nov - 23:07

Bienv'nue ô grand cannibale :lool:
J'ai hâte de lire ta fiche en tout cas, et n'hésite pas si t'as la moindre question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2535-j-irai-cracher-sur-vos-tombes



H. Archibald Lecter
→ messages : 217
→ job : psychopathe heu non psychiatre ... ou les deux
→ quartier : Alden Bridge
→ avatar : Joseph Morgan
→ crédit : kusumitagraph'
→ multinick : nope


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Jeu 22 Nov - 0:09

Héhé (omg ce smiley est FAIT pour moi *sbaff*) oui je n'hésiterai pas si j'ai des questions

Je pense avoir fini ma fiche ;) faudra que ma jolie Starling me dise ce qu'elle en pense :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aleysia Hepburn
→ messages : 5063
→ job : instit
→ quartier : alden bridge
→ avatar : nina dobrev
→ crédit : psychozee ; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-quatre ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Jeu 22 Nov - 6:29

maman
Ton personnage est traumatisant mais j'adore ta fiche. Attendons l'avis d'Helene avant de te valider

_________________
;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Jeu 22 Nov - 8:10

je suis FAN! J'ADORE. C'est parfait!!!!!
Revenir en haut Aller en bas



Aleysia Hepburn
→ messages : 5063
→ job : instit
→ quartier : alden bridge
→ avatar : nina dobrev
→ crédit : psychozee ; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-quatre ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Jeu 22 Nov - 8:32

On va être voisins

_________________
;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



H. Archibald Lecter
→ messages : 217
→ job : psychopathe heu non psychiatre ... ou les deux
→ quartier : Alden Bridge
→ avatar : Joseph Morgan
→ crédit : kusumitagraph'
→ multinick : nope


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Jeu 22 Nov - 10:24

Oh youpiiii merci les chéries *_*
J'ai été très inspirée pour ma fiche et je suis ravie que ça vous plaise :)
allez je vais faire les demandes ususelles ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Karen Bishop
→ messages : 2646
→ job : Institutrice
→ quartier : Panther Creek
→ avatar : Gemma Arterton
→ crédit : lis le sur l'avatar
→ multinick : anciennement Chandler, Asher, Sawyer & Havana


a pinch of salt
→ âge du perso: 25 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Ven 23 Nov - 15:09

Bienvenue (à la bourre, comme toujours :out: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.    Aujourd'hui à 4:26

Revenir en haut Aller en bas
 

Dr Lecter — I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner. Bye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire in the Kitchen :: PREMIERS PAS :: join the community :: Présentations validées-