AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Dim 30 Juin - 9:41

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

Mae-Ann avait fait appel à un agent immobilier pour trouver ce qu'elle voulait. Un atelier pour être tranquille et à  l'abri de toutes perturbations éventuelles. Il fallait qu'elle soit au calme, loin de tout et de tout le monde. Un havre de paix, une bulle dans laquelle elle pourrait s'enfermer et peindre toute le journée. C'était la première fois qu'elle faisait appel à ce genre de personne t elle ne savait donc pas à quoi s'attendre. Elle avait rendez-vous avec lui à quatorze heures. Elle était, comme à son habitude arrivée avec cinq minutes de retard. Elle se dirigea à l'endroit précis où ils avaient rendez-vous pour la visite et quelle ne fut pas sa surprise de voir un homme quasiment aussi jeune qu'elle. Sur le coup, elle pensa qu'elle aurait sûrement dû s'habiller un peu plus élégamment. Elle arrangea sa coiffure et s'avanca vers lui. « Vous êtes  Mr. Sullivan ? » Elle lui sourit, comme elle savait si bien le faire. Et comme elle était naïve. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Mer 3 Juil - 8:51

Feindre d'être agent immobilier était une arnaque difficile. La plus difficile que Chris avait mis en place jusqu'à maintenant. C'était une chose de créer un faux diplôme et de fausses lettres de recommandations, s'en était une autre d'exercer véritablement ce métier. Heureusement, le Texas était la capitale des gens naïfs et confiants. A tel point que l'irlandais était parvenu à se faire engager dans l'agence immobilière de la ville de Woodlands. Il menait de ce fait une existence royale. Il touchait des commissions bien supérieures à celles autorisées par l'agence, se faisait de la marge en trafiquant les chiffres et profitait des nombreux jeux de clés qu'il avait entre les mains pour squatter de luxueuses demeures en compagnie de son partenaire de toujours Damien. Qui plus est, il organisait les rendez vous avec ses clients à des heures tardives pour bénéficier de grasses matinées. Ainsi, il était un peu plus de 14 heures quand il arriva sur les lieux de son premier rendez vous de la journée. Une artiste qui cherchait un atelier. Ça allait être bon... La femme en question était déjà sur les lieux quand il y arriva, légèrement en retard. Une blonde plutôt jolie qui arrangea ses cheveux quand elle le vit. Il eut un léger sourire en coin. Si le charme opérait déjà, tout cela allait être très facile au final. « Vous êtes Mr Sullivan ? » . Il répondit par un sourire et une poignée de main. « Mademoiselle Reynolds, je suppose ? C'est un plaisir de vous rencontrer. » . Il insista bien sur les derniers mots, la regardant dans les yeux comme s'il n'avait jamais rencontré une autre cliente comme elle. Il n'avait pas tellement besoin de se forcer, elle était jolie, voir très jolie et il devait faire de gros efforts pour ne pas fixer sa poitrine. « Votre dossier de l'agence m'apprends que vous êtes artiste ? Vous pouvez définir plus précisément ? Vous comprendrez que l'agence a une politique très stricte à ce propos. Nous devons être certains que vous avez les revenus suffisants pour investir dans l'immobilier... » . C'était là la phase 1 de sa stratégie bien huilée. Mettre mal à l'aise le client pour ensuite lui faire accepter tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Dim 7 Juil - 11:47

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

« Votre dossier de l'agence m'apprends que vous êtes artiste ? Vous pouvez définir plus précisément ? Vous comprendrez que l'agence a une politique très stricte à ce propos. Nous devons être certains que vous avez les revenus suffisants pour investir dans l'immobilier... »

Elle sourit. Elle réfléchit un instant puis elle finit par dire : « Par artiste j'entends artiste peintre. Je travaille à la Woodlands Art League. Vous n'êtes pas sans savoir la notoriété dont jouit cette galerie d'art. » Elle ponctua ses paroles par un sourire. « Bien qu'étant jeune, vous avez dû voir mon âge sur mon dossier, j'ai déjà exposé mes tableaux ici et à l'étranger par le biais de la League. Mes revenus sont donc, disons... convenables pour un investissement dans l'immobilier si cela peut vous rassurer. Et puis, je ne cherche qu'un atelier où je puisse travailler en dehors de la League, je ne cherche pas à acquérir un immense endroit, comme vous pourrez sûrement vous en doutez, Monsieur Sullivan. » Quand bien même Mae-Ann n'avait que 24 ans, elle avait déjà accompli pas mal de chose et son talent était reconnu à la League. Les choses n'avaient pas toujours été faciles pour arriver là, mais elle s'était bien battu et les plus belles récompenses étaient de voire des gens souriant et admirant son travail. Et puis, si jamais elle n'avait pas assez d'argent, papa et maman seraient sûrement ravis de l'aider. « Alors, puisque maintenant vous avez une certaine idée de mes revenus, qu'avez vous à me proposer, Monsieur Sullivan ? » Ca lui faisait bizarre à Mae de devoir vouvoyer quelqu'un qui ne devait sûrement pas être plus vieux qu'elle. Mais c'était un professionnel, il devait faire son travail et elle devait lui faire confiance. Mae avait grande hâte de voir ce qu'il avait à lui montrer et elle ne cachait pas on enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Mer 10 Juil - 8:54

Sa cliente ne se laissa pas un instant déstabiliser par la question de Chris. Soit elle avait l'habitude de la méfiance du fait de son statut d'artiste, soit elle s'en fichait. En tout cas, elle souriait toujours quand elle lui répondit d'un air tranquille.  « Par artiste j'entends artiste peintre. Je travaille à la Woodlands Art League. Vous n'êtes pas sans savoir la notoriété dont jouit cette galerie d'art. ». Il décida d'être d'une mauvaise foi absolue et de continuer à essayer de la mettre dans une position de demandeuse. « Malheureusement, je suis nouveau en ville et pas vraiment intéressé par l'art. » . Elle avait un speech rôdé et cette interruption ne la dissuada pas de le terminer. Ce fut intéressant pour Chris, qui en bon arnaqueur qui se respectait appréciait d'analyser les personnalités des gens. Cette fille avait l'air du petit succès qu'elle prétendait avoir rencontré. Elle ne manquait pas de confiance en elle, comme il put le constater. Il n'aimait pas trop ça. Les personnes pleines d'assurance étaient les plus difficiles à arnaquer. Toutefois, il ne laissa rien paraître, accueillant la fin de ses paroles avec un dédain suggéré. « Le type d'endroit que vous souhaitiez acquérir est aussi mentionné dans votre dossier. Par conséquent, j'ai bien pris garde de ne pas prendre les clés d'un manoir. Je ne fais que mon boulot et celui ci exige que je me renseigne de manière précise sur le métier des gens. Spécialement quand ils cochent la case artiste. Mais si vous m'affirmez que l'argent n'est pas un problème, soit. » . Il inspira. Elle avait beau sourire, il se sentait menacé par cette femme, qui bien qu'en restant très polie essayait subtilement de le faire taire. Le fait qu'elle soit jolie n'arrangeait guère les choses. La fille poussa d'ailleurs l'insolence jusqu'à demander ce qu'il avait à proposer. Comme si Chris ne pouvait pas prendre les choses en main. Il fit néanmoins son métier de manière consciencieuse. Pour le moment. « Ce que je vous propose, c'est un loft de 65 m². Il n'y aurait pas beaucoup d'aménagements à faire, le propriétaire précédent était sculpteur. La luminosité y est excellente et le quartier est très calme. Je pense que cela pourrait convenir à ce que vous recherchez. Qu'en pensez vous ? Souhaitez vous visiter ? » . Il modula son sourire pour qu'il paraisse plus avenant. Il voulait la séduire. Sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Mer 7 Aoû - 13:08

Arna(coeur)
Mae-Ann and Chris
fiche par ©century sex
Mae-Ann eut la vague impression que son interlocuteur ne l'aimait pas beaucoup. Mais elle chassa cette pensée de son esprit quand il lui sourit. « Oui, j'aimerais voir les lieux. » Sans plus attendre ils se mirent en route, Mae suivait le jeune homme jusqu'à ce qu'il arrive au dit Loft de 65 m². Elle attendit patiemment qu'il ouvre la porte et elle entra. Elle prit le temps de faire le tour de l'endroit, s'attardant parfois à certains endroit. Elle se visualisait en train de peindre une énième toile. Elle réfléchit un long moment et pas une seconde elle ne regarda l'agent immobilier. « Mr. Sullivan, si vous deviez faire une activité plus ou moins artistique, quelle serait-elle ? » Elle ne le regarda pas quand elle lui posa la question et elle continua de faire le tour en attendant sa réponse. «Vous voyez, pour peindre j'ai besoin d'être inspirée. Tout peut-être une sou]rce de motivation pour un artiste selon moi. D'un autre côté, il y a aussi des choses qui vous... comment dire ? Qui vous envoie des sortes d'ondes négatives et pouf! Pas d'inspiration du tout. » Elle posa enfin son regard dans celui du jeune homme. « Je n'aime pas trop cet endroit. J'espère que vous avez quelque chose d'autre à me proposer, Mr.Sullivan. » Son ton avait été plus dur qu'elle ne l'avait souhaité et elle s'en voulut immédiatement, alors pour amortir un peu elle lui fit un grand sourire. Il penserait sûrement qu'elle se foutait de lui, mais loin de là. Mae cherchait un endroit pour peindre en tout premier lieu, être un peu isolée, mais aussi pour échapper à son frère qui ne cessait de lui pourrir la vie. Elle avait besoin de se sentir en sécurité dans son futur atelier, et malheureusement l'endroit ne lui plaisait pas trop. « En visitant plusieurs endroits j'aurais sûrement le coup de foudre pour l'un d'eux. Je m'en remets à vous. » Elle passa près de lui et le frôla. Mine de rien, il avait son petit charme.



Dernière édition par Mae-Ann Reynolds le Lun 2 Sep - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Sam 17 Aoû - 16:15

La dernière question de Chris était bien entendu purement rhétorique. Il allait de soit que Mademoiselle Reynolds souhaitait voir le lieu dans lequel elle allait exercer sa créativité dans le futur. Le pseudo agent immobilier qu'il était, introduisit donc la jeune femme dans le vaste loft croisant les doigts pour qu'elle ait un coup de cœur immédiat. Car s'il arrivait à lui vendre l'endroit, il avait corsé les chiffres de façon à se faire un bénéfice conséquent... « Mr. Sullivan, si vous deviez faire une activité plus ou moins artistique, quelle serait-elle ? » On ne pouvait pas se fier aux artistes, ils étaient trop... originaux. Chris fronça les sourcils devant cette question qui n'avait rien à voir avec l'immobilier mais tenta de trouver une réponse spirituelle qui plairait à sa jolie interlocutrice. « Je suis malheureusement une personne très terre à terre, Mademoiselle Reynolds. Mais je suppose que je pourrai répondre la poésie, c'est un domaine qui m'a toujours captivé... » Il se tut, se demandant si de toute façon, elle escomptait une véritable réponse. De toute façon, il avait dit vrai, il ne connaissait rien à l'art. Et c'était pareil pour la poésie dont il ne connaissait que quelques rudiments destinés à développer son numéro de charme...Il reporta son attention sur elle, qui faisait le tour des lieux. Il admira sa démarche souple, ses longues jambes et bien d'autres aspects de sa personnalité sans toutefois perdre une miette du discours passionné qu'elle lui tenait. Elle parlait d'inspiration et d'ondes négatives aussi. Il eut un sourire en coin, se demandant si elle le rangeait dans la dernière catégorie. Leurs regards se croisèrent et elle lui annonça froidement qu'elle n'était pas intéressée par sa trouvaille. Sullivan ne se départit pas de son sourire, il avait beau être un escroc, il savait ce qu'était le professionnalisme. « Je comprends. Pour l'inspiration et pour le reste. Je me fais un devoir de trouver un endroit qui vous inspirera et qui vous charmera. » . Elle s'était rapprochée de lui, le frôlant au passage d'un air mutin. Il huma son parfum, appréciant de plus en plus son charme. Leurs yeux se rencontrèrent une nouvelle fois et s'accrochèrent quelques instants. Il espérait ne pas rêver la tension qu'il sentait. Il décida d'en avoir le cœur net en poussant le flirt. « Je crois deviner que vous êtes une personne impulsive, vous méprisez la raison, vous agissez par rapport à votre ressenti... » Il insista sur les derniers mots, réduisant imperceptiblement l'espace entre eux. Puis il termina sa phrase de la la manière la plus professionnelle possible, laissant supposer qu'il n'avait fait que parler d'immobilier tout ce temps. « Vous fonctionnez au coup de cœur, la plupart de mes clients sont ainsi. Je pourrai vous emmener dès aujourd'hui dans d'autres endroits que l'agence possède ? Qu'en dites vous ? Dans un endroit plus petit peut être ? » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Ven 23 Aoû - 18:32

Arna(coeur)
mae-ann and chris
fiche par ©century sex
Elle l'imagina déclamer les plus beaux vers de la poésie et elle ne put s'empêcher un sourire. Chaque mot qu'il prononçait provoquait en elle ses sensations qui lui avaient manqué. Elle le vit se rapprocher d'elle. « Je crois deviner que vous êtes une personne impulsive, vous méprisez la raison, vous agissez par rapport à votre ressenti... » Elle le regarda droit dans les yeux, cherchant le sens caché de ses mots s'il y en avait un. Elle se mordit inconsciemment la lèvre inférieure. Ce n'est que quand il s'éloigna légèrement d'elle qu'elle se rendit compte qu'elle avait retenu sa respiration. Elle mit quelques secondes à retrouver tous ses esprits. « Heu.. oui, oui un endroit plus petit. Oui... » Elle le regarda un moment puis « Veuillez m'excuser un moment. » Elle se retira dans les toilettes du loft. Elle posa les deux mains sur ses joues et pria tous les dieux qu'elle connaissait pour qu'il ne l'ait pas vu rougir. Elle réfléchit quelques secondes, se demandant comment gérer tout ça. Elle était là pour trouver un atelier. Pas pour flirter, mais quand même ! Sa voix, son regard, ses lèvres. Elle passa une main dans ses cheveux, puis sortit un miroir de son sac, tentant de faire partir le rouge de ses joues. Elle le rejoignit quelques minutes après, comme si de rien était. « Désolée. On peut y aller, je vous suis, Monsieur Sullivan. » Elle le laissa passer devant lui en sortant, levant les yeux au ciel par rapport à son comportement. On se ressaisit Mae-Ann. On se ressaisit. Une personne impulsive... D'un côté elle avait vraiment envie de le plaquer contre mur. Il lui tapait très légèrement sur les nerfs mais il lui faisait un effet pas désagréable du tout.

Ils arrivèrent finalement à l'endroit précédemment évoqué. Elle attendit qu'il lui ouvre et entra. Évitant son regard à toux prix. Elle fit le tour de l'endroit. C'était bien, voire même parfait. Elle visualisa l'endroit où elle poserait ses toiles, son chevalet et tout son matériel. Elle souriait, comme quand une idée brillante lui traversait l'esprit. Cet endroit lui envoyait des ondes positives. Elle s'y sentait déjà presque comme chez elle. Soudain une pensée lui traversa l'esprit. Si elle disait que cet endroit lui convenait, leur petit jeu prendrait fin trop vite à son goût. Elle se mordit de nouveau la lèvre inférieure et s'approcha de lui. « Cet endroit me plaît bien. » dit-elle presque sur un ton désappointé. Dans son regard elle le suppliait presque. Mais de quoi ?


Dernière édition par Mae-Ann Reynolds le Lun 2 Sep - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Ven 30 Aoû - 13:32

Mae-Ann Reynolds souriait doucement en écoutant ses réponses. Cela lui allait bien, mieux que l'air ironique qu'elle affichait précédemment. Chris en fut surpris. Il n'était pas particulièrement drôle, ni même charmant. Au contraire, l'escroquerie qu'il essayait de mettre en place requérait une bonne dose d'antipathie. La technique était vieille comme le monde, plus le client était impressionné ou déstabilisé, plus il était susceptible de faire confiance à l'agent immobilier qui semblait incollable. Au contraire, trop de sympathie conduisait souvent les acheteurs potentiels à hésiter, ou même à penser qu'il y avait quelque chose de louche dans l'affaire. Pourtant, il y avait un aspect très inhabituel pour Chris aujourd'hui. Lorsqu'il s'était rapproché de la blonde pour faire monter la pression, il n'avait plus vraiment pensé à la somme rondelette qu'il pouvait lui soutirer mais plutôt qu'elle l'attirait terriblement. Il avait remarqué aussi qu'elle avait les dents du bonheur, comme disaient les français, et cela l'avait troublé, étant donné qu'une personne qu'il avait beaucoup aimé en était pourvu aussi... Ainsi, ce fut plutôt un soulagement quand elle s'éclipsa brusquement. Il profita du temps où il restait seul pour se concentrer et accessoirement se demander pourquoi elle avait quitté la pièce aussi vite. Avait-il choisi la mauvaise approche avec elle ?

Il se posait encore la question quand elle le rejoignit un peu plus tard, acceptant sa proposition d'aller voir un autre atelier. « Ce n'est pas grave, Mademoiselle Reynolds, je suis à votre service. » . La tension avait grandi entre eux. Si bien que chaque mot qu'il prononçait semblait lourd de sous entendus. Il ne faisait même plus exprès. Il rejoignirent la voiture de Chris en silence, il lui ouvrit la porte du côté passager et alla à son tour prendre place au volant. Toujours aucun mot ne fut prononcé. L'intégralité du trajet se déroula de la sorte d'ailleurs. La proximité que l'habitacle étroit leur offrait occupait toutes ses pensées. Les instincts de l'irlandais se réveillaient. Il voulait ajouter cette femme élégante, originale et terriblement séduisante à son tableau de chasse. Peut être même la revoir plusieurs fois...

Enfin, ils arrivèrent au nouvel endroit qu'il avait à proposer. Il était plutôt fier de lui, il avait résisté à la tentation de poser une main audacieuse sur sa cuisse. Ils allèrent visiter. La pièce était situé au dessus d'un garage, et avait déjà été en possession d'un autre peintre. Elle offrait donc tout ce qu'on pouvait attendre d'un atelier. Sa cliente semblait d'accord. Elle avait cette lueur particulière dans les yeux, celle qu'il voyait dans tous les yeux de ses clients lorsqu'ils tombaient amoureux d'un endroit. Pourtant, sa voix était hésitante quand elle l'informa qu'elle aimait l'endroit. Il essaya de ne pas remarquer qu'elle se mordait la lèvre d'un air terriblement sexy et répliqua avec un sourire presque attendri. « … Mais ? Cet endroit vous plaît mais je vois que vous n'êtes pas totalement satisfaite. Ce qui est inconcevable pour moi. Que manque t-il ? » . Ils étaient loin du gigantesque loft et cela se ressentit quand il bougea dans l'espace pour lui montrer les attraits de l'endroit. Il n'arrêtait pas de la frôler ou de l'obliger à reculer d'un pas. Finalement, il décida de l'emmener avec elle. Il posa une main légère derrière son dos et la poussa légèrement en avant en direction d'un escalier soigneusement dissimulé. « Il y a une mezzanine en haut. Le propriétaire précédent l'avait transformée en chambre pour les nuits où il restait ici. Nous devrions monter regarder. Cela offre un charme supplémentaire. » . Il la regarda et se demanda si elle allait oser. Puis il décida que la vie était courte et que oui. « Il n'est pas le seul d'ailleurs. » . Il lui offrit un nouveau sourire, se traitant mentalement d'idiot. Car désormais, il allait devoir choisir entre l'escroquer et la séduire. Et malheureusement pour ses finances, il commençait sérieusement à n'envisager plus que la deuxième option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Lun 2 Sep - 20:35

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

Oh mon Dieu. Ne me touches pas. Se disait la jeune blonde. Ne me touche pas. Pas comme ça. Mae bouillonnait à l'intérieur. Le fait qu'il la frôle, sa main dans son dos, ses yeux, ses lèvres, sa voix. Oh mon Dieu. Elle l'écouta attentivement dresser la liste des nombreux attraits qu'avait cet endroit. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui. Un peu plus tôt, quand il lui avait demandé ce qu'il manquait ici, elle s'était retenu de lui répondre « Un lit. Pour que tu m'allonges dessus. » Elle avait rougi rien qu'à cette pensée. Alors qu'elle ne fut pas sa surprise d'entendre que le dernier propriétaire avait aménagé une petite chambre à l'étage. Elle se perdit un moment dans ses yeux, se demandant si elle devait monter ou non. Et puis quoi, ce n'était pas parce qu'il y avait un lit là-haut qu'ils allaient forcément en faire usage. Même si Mae mourrait d'envie de s'abandonner à lui. Elle monta lentement les escaliers sentant son pouls s'accélérer, encore une fois, ce n'était pas parce qu'il y avait un lit que...Elle fit le tour de l'endroit. C'était une bonne idée que l'ancien propriétaire avait eut là. Comme ça, quand elle aurait envie de fuir ce démon qu'était son frère, elle pourrait se réfugier ici. Elle pourrait venir dormir ici tous les week-end. Elle se rendit alors compte quelle importance cet endroit allait occuper dans vie et à quel point il la changerait. Elle s'en sentit toute excitée et sourit. Elle avait enfin trouver une échappatoire. « Cet endroit est parfait. Vous n'imaginez pas à quel point cet endroit va changer ma vie... » avait-elle finit par dire. Quand elle se retourna vers lui, elle descendit de son nuage. Il était beau à la regarder. Elle essaya de ne pas paraître trop déstabilisée mais ce fut un échec cuisant. Elle fixa le sol un moment, chose qu'elle faisait quand elle réfléchissait intensément. Devait-elle se lancer ou non ? Imagine qu'il ne soit pas d'accord... ça te fera mal, très mal. Mais imagine qu'il soit d'accord, alors là...là...Elle finit par lever les yeux, elle posa son sac sur le bord du lit et s'avança vers lui. « Mr. Sullivan... » Non, elle ne pourrait rien dire. Il fallait du cran pour faire ce qu'elle allait faire, une bonne dose de folie, peut-être même un soupçon de désespoir aussi. Elle s'avanca encore et encore et encore, et elle posa ses lèvres sur celles de Mr. Sullivan. Elle avait craqué. Elle avait craqué la première. Elle ne s'en voulut pas tout de suite. Oh mon Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Jeu 5 Sep - 12:37

Ils montèrent les escaliers dans un silence plutôt inhabituel. Les rouages du cerveau de Chris tournaient à plein régime tandis qu'il cherchait la meilleure conduite à adopter pour les circonstances. Malheureusement pour lui, il n'était pas le genre de type à prendre les bonnes décisions. Il préférait suivre ses pulsions plutôt que la raison. C'était d'ailleurs étrange qu'il tergiverse aussi longtemps. Il s'était déjà jeté sur des filles beaucoup moins attirantes que Mae-Ann Reynolds dans un délai de temps beaucoup plus court. L'objet de ses tourments fit un tour rapide dans la petite chambre et se retourna vers lui avec un sourire éclatant. « Cet endroit est parfait. Vous n'imaginez pas à quel point cet endroit va changer ma vie... » . Il ressentit un absurde sentiment de fierté. Il lui rendit son sourire, essayant encore de se persuader qu'il avait gardé sa façade professionnelle. « Il est toujours bon de se sentir chez soi quelque part. » . C'était sincère. Pour lui, cela avait été la quête de toute une enfance, trouver une maison. Pas quatre murs mais un véritable foyer. Elle fixait le sol en silence à présent, méditant (ou pas) sur ce qu'il venait de dire.

Il garda le silence, attendant un geste de sa part. Et quelque chose finit effectivement par arriver. Elle releva les yeux et accrocha son regard avec une intensité quasi insoutenable. Puis elle s'avança vers lui d'une démarche souple et langoureuse. « Mr. Sullivan... » . Il était prêt à le jurer jamais son patronyme irlandais n'avait été prononcé de façon aussi sexy. Captivé, il ne fit pas un geste, n'osant pas trop anticiper. Tout son être démontrait qu'elle allait l'embrasser mais il craignait une mauvaise blague. Pourtant, il se trompait et leurs lèvres entrèrent en contact. Il tressaillit mais goûta à la saveur de ce baiser pas si inattendu que ça. Il ne doutait pas de son potentiel de séduction mais il était véritablement charmé et excité par le fait qu'elle ait fait le premier pas. Après quelques secondes, elle s'écarta de lui et il put voir l'expression de son visage et ses lèvres rougies. Cette fille était un appel à la débauche. Il entra dans la danse, posant une main sur sa joue et cherchant ses lèvres à son tour. La patience n'était pas son fort et ce baiser fut beaucoup plus sensuel que le premier. Loin du chaste French Kiss que les français affectionnaient tant, il fit un usage actif de sa langue, faisant naître en lui une myriade de sensations proprement délicieuses. Sa partenaire semblait ressentir la même chose, enfin du moins elle ne le repoussa pas. Il s'en serait douté, elle n'avait pas l'air d'une allumeuse. Juste une fille qui suivait ses envies. Il avait vu juste.

Quand ils s'écartèrent pour reprendre leurs souffles respectifs, il murmura d'un air admiratif. « Aaah Mademoiselle Reynolds... » . Il aimait le mystère entretenu par le non usage de leur prénoms. De toute façon, toute la scène avait un potentiel érotique affolant. Il s'enhardit et l'enlaça, refermant ses mains autour de sa taille. Chassant ses lèvres pour un nouveau baiser, il l'entraîna avec lui à travers la pièce. Mais au lieu de la jeter sur le lit, il chercha à faire durer le plaisir que faisait naître ce qui était bel et bien en train de devenir une aventure. Il la poussa donc contre le mur, où ses mains avides purent commencer à explorer les courbes affolantes de la jeune femme. Les mots semblaient bien inutiles désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Jeu 5 Sep - 18:55

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

Tout cela était bien, bien au-delà de l'excitation. Leurs lèvres se caressaient doucement, leur langues s'entremêlaient presque avec violence. Un volcan explosait en elle. Tout plein de sensation qu'elle n'avait pas ressentit depuis longtemps. Elle ferma les yeux savourant le son exquis de sa voix murmurant son nom. Et quand il la colla contre le mur elle frissonna à plusieurs reprises. Chaque surface de sa peau qu'il effleurait la brûlait délicieusement. Sentant ses mains se glisser son son haut elle lui laissa tout le plaisir de le lui ôter. Il dévoilait alors sa poitrine généreuse et sa peau lisse. Alors qu'il la regardait elle partit à l'assaut de sa lèvre qu'elle mordilla doucement tout en déboutonnant son chemisier qu'elle finit par abandonner sur le sol. La chaleur, l'électricité et l'alchimie qu'il y avait était palpable. Elle laissa alors ses lèvres vagabonder sur la peau de Monsieur Sullivan, embrassant sa mâchoire, son cou, son torse avant de revenir capturer de nouveau ses lèvres et sa langue. Elle n'était pas du genre à s'abandonner au premier venu. C'était une fille romantique dans l'âme, mais comment résister face à lui. Tout en lui la rendait folle de désir, d'envie. Déjà elle se sentait humide. Elle avait envie de lui, tout de suite. Elle voulait qu'ils se complètent l'un l'autre et qu'il fasse exploser des milliers de bulles de plaisir dans tout son corps. Elle défit sa jupe et la laissa glisser le long de ses longues jambes. Voilà qu'elle se retrouvait en sous-vêtement devant son agent immobilier. De nouveau elle le laissa dégrafer son soutien-gorge laissant apparaître sa poitrine. Elle ferma les yeux savourant le contact de ses lèvres sur sa peau. Elle ne le laissa pas s'amuser trop longtemps. Elle ramena ses lèvres sur les siennes et fit glisser ses mains le long de son torse, prenant tout son temps pour aller s'attaquer à son pantalon. Elle accrocha son regard et joua avec ses lèvres alors que son pantalon échouait sur le sol. Collant sa poitrine à son torse et passant les bras autour de son cou, dans un murmure à peine audible, elle lui demanda -ou le supplia. Monsieur Sullivan, faites-moi l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Dim 8 Sep - 9:29

Mae-Ann Reynolds répondait à ses caresses et à ses sollicitations avec ferveur, comblant Chris. Il avait connues peu de femmes aussi décomplexées que la blonde, et c'était bien dommage. Car le fait qu'elle l'ait séduit de la sorte, puis qu'elle lui ait fait comprendre exactement ce qu'elle voulait, faisait d'elle une femme libérée, qui assumait sa sexualité, et par conséquent un redoutable objet de désir. Ils brûlaient l'un et l'autre, et le seul remède à cela était de ne pas résister. Chris l'aida à se débarrasser de son haut, résistant à l'envie de le déchirer. Il resta en arrêt quelques instants devant cette poitrine opulente qui lui faisait face. Elle profita de cet instant pour le mettre torse nu à son tour. Il se colla à elle, sentant sa peau chaude sous la sienne, entendant les battements frénétiques de leurs cœurs. Elle picora sa peau de ses lèvres pulpeuses, et un gémissement passa la barrière de ses lèvres. A cet instant précis, il aimait la vie, les nombreuses possibilités qu'elle lui offrait sans qu'il n'en soit spécialement digne. Mais il n'avait aucune envie de philosopher alors que la belle femme dans ses bras le faisait se sentir aussi vivant. Il avait juste envie de savourer l'instant présent. Il avait tellement envie de goûter à sa peau à son tour, qu'il la débarrassa en quelques secondes à peine de sa jupe et de son soutien gorge. Quand elle lui apparut presque nue, il se rendit compte à quel point il s'était fourvoyé sur son physique. Elle était bien plus que superbe. Sa bouche s'égara le long de sa poitrine mais s'emparant de ses cheveux, elle le ramena à ses lèvres. Il aimait également le petit côté autoritaire, alors il se laissa faire quand elle déboutonna son pantalon.

Monsieur Sullivan, faites-moi l'amour Il plongea son regard dans ses yeux, brouillés par le désir. Elle n'avait guère besoin de le supplier mais il entra dans le jeu. « Je n'avais guère l'intention de faire autre chose, Mademoiselle Reynolds. » . Joignant le geste à la parole, il s'empara délicatement des deux bouts de dentelles qui constituaient son dernier vêtement et le fit glisser avec une lenteur qu'on pourrait aisément qualifier d'exaspérante le long de ses cuisses fuselées. Puis sa main glissa lentement le long de son épaule, de son ventre, s'attarda autour de son nombril avant de s'égarer entre ses cuisses, au cœur de son intimité féminine. Il joua avec elle, faisant bouger ses doigts sans pitié, guettant la moindre de ses réactions. Elle était déjà humide de désir mais il ne comptait pas brûler les étapes. Bien que lui même commençait à sentir une raideur insupportable dans tout son corps, qui se couvrait d'une fine pellicule de transpiration. Quand il fut lassé de se petit jeu, il tombant à genoux, délaissant la bouche féminine, tandis que la sienne suivait le chemin de ses doigts. Il était un enfoiré sur bien des points, mais il n'était pas le genre à prendre son plaisir sans penser à celui de sa partenaire. Ainsi, il mettait tout son ardeur à la faire frissonner, jouant savamment de sa langue contre des points sensibles. Plus il la sentait vibrer sous ses doigts et sa langue, plus il anticipait que son plaisir à lui n'en serait que décuplé de toute façon. Elle avait passé sa main dans ses cheveux pour l'agripper, un geste qui lui arracha un nouveau gémissement. Il agrippa à son tour ses hanches, pétrissant ses fesses. Lorsqu'elle eut un ultime frisson, il remonta doucement jusqu'à son cou avec sa bouche, sans pour autant bouger ses mains. Enfin, il fut complètement redressé et il la souleva fermement, les mains sous ses fesses, la forçant à enrouler ses jambes autour de ses hanches. Il avait la ferme attention de l'emmener vers le lit désormais car il ne pourrait plus maintenir la tension très longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Dim 8 Sep - 16:27

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

Dire qu'elle éprouvait du plaisir sous les caresses du jeune homme serait une bien faible expression de la réalité. C'était tout simplement orgasmique. Elle se demandait intérieurement, entre deux gémissements, si elle pourrait supporter tout ce plaisir en restant debout. Elle sentait la langue et les les doigts du jeune hommes la caresser sans aucune pitié. Elle avait glisser ses doigts fins dans sa chevelure pour et tirait dessus à chaque gémissement qui lui échappait. C'était une myriade de frissons et de sensations nouvelles. Mae-Ann avait eu des partenaires sexuels, mais jamais aucun n'avait vraiment pris le temps d'explorer plusieurs aspects du plaisir avec elle. Ils s'attardaient sur sa poitrine et finissaient ne pas savoir qu'en faire. Et l'expérience se révélait quelque peu décevante pour la jeune femme. Mais son agent immobilier était visiblement différent. Elle sentit ses jambes faiblir alors que le plaisir la submergea. Elle se demanda pourquoi elle se sentait aussi décomplexée face à lui et elle finit par se demander pourquoi elle se demandait ça. Elle n'avait pas envie de penser, juste de profiter de chaque frisson, de chaque caresse, de chaque baiser. Elle ne savait pas si cela se reproduirait un jour alors elle se détendit complètement face au beau regard du jeune homme. Elle enroula ses jambes autour de ses hanches et se laissa porter jusqu'au lit. Elle l'embrassa de nouveau, faisant passer non seulement du désir et de la passion mais de la douceur également. Elle plongea son regard dans le sien, à la recherche d'elle ne savait trop quoi. Elle profita de cet instant pour passer au dessus de lui et s'asseoir à califourchon. Elle glissa ses lèvres au creux de son cou, lui mordilla l'oreille et laissa ses cheveux blonds lui chatouiller la peau. Elle prit ses mains et les plaqua de part et d'autres de sa tête sur le matelas, ainsi il ne pourrait pas la toucher pendant un moment. Elle fit glisser ses lèvres le long de son torse. Elle libéra ses mains pour s'occuper du dernier rempart contre sa nudité. Elle fit glisser son caleçon avec la même lenteur avec laquelle il l'avait fait pour elle. Elle embrassa ses cuisses et alla jouer de sa langue avec son intimité. Elle posa d'abord de chastes baisers sur son sexe avant d'y mettre plus de cœur. Pas de pitié. Le voir fermer les yeux, le sentir frissonner et entendre sa voix la faisait brûler encore plus. Elle utilisa ses deux mains et sa langue aussi bien qu'elle le pouvait. Elle finit par s'arrêter doucement et remonta attraper ses lèvres. Elle plongea de nouveau son regard dans le sien alors que lentement ils ne faisait qu'un. Elle ouvrit la bouche pour laisser échapper un soupir. Le plaisir qu'elle ressentit la prit presque au dépourvu. Il posa naturellement ses mains sur ses hanches et elle frissonna. Elle fit quelques lents mouvements avant de le laisser reprendre le dessus. Elle savait qu'elle sombrerait dans le plaisir. Et que lui aussi.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Mer 11 Sep - 19:16

Chris avait d'emblée fantasmé sur le physique de sa cliente, mais il n'avait jamais imaginé qu'il prendrait autant de plaisir à avoir des relations sexuelles avec elle. Tout ce qu'elle faisait l'excitait follement, et il n'était pas loin de la classer dans les meilleurs coups qu'il avait connu. Il ressentait chacun de ses frissons, chacun de ses soupirs dans tous son corps. Il n'était pas encore en elle, mais ils ne faisait déjà plus qu'un, vibrant à l'unisson. Rien ne vint gâcher le moment. Elle avait beau sembler être une femme libérée, elle n'était pas une de ses féministes qui de manière assez terrible régentait l'amour et privilégiait leur plaisir sans rien offrir en retour. Au contraire, elle s'occupa particulièrement bien du sien quand ils furent sur le matelas. Elle commença par plonger son regard dans le sien, le faisant chavirer. Il perdait doucement mais sûrement la tête, le contrôle. Il se mit d'ailleurs à crier sans aucune retenue quand elle lui fit ses choses fabuleuses avec sa bouche sur son sexe. Tout son corps était tendu à l'extrême, son corps en fusion. Il ne put pas se retenir longtemps de poser ses main sur elle, tandis que la délicieuse torture qu'elle lui infligeait l'emmenait  toujours plus loin . A ce moment, là, elle aurait pu faire ce qu'elle voulait de lui. Il était à sa merci.  Et elle le fit, s'arrêtant d'une manière qui le laissa pantelant. Tous ses sens en émoi, il cessa de se retenir et agrippa ses hanches tandis qu'elle s'installait à califourchon sur lui. Enfin, il la pénétra. Ce fut une nouvelle explosion, de nouvelles sensations, tandis qu'elle bougeait lentement au dessus de lui. Il suivit le mouvement, les yeux rivés sur sa silhouette, s'imprégnant de l'image tellement érotique qu'elle renvoyait. Leurs regards s'accrochaient, comme un défi.

L'orgasme ne fut pas long à venir, tant la pression était montée doucement. Il n'en fut pas moins dévastateur. L'explosion soudaine et simultanée leur coupa le souffle. Et pour la première fois, il l'appela par son prénom tandis que tout son corps tressaillait. Elle retomba contre lui, et il passa ses bras autour de ce corps qu'il avait découvert de la plus délicieuse des façons. Il se fit presque, tendre, partant à la recherche de la bouche de la blonde pour l'embrasser doucement. Mais il lui semblait qu'il ne serait jamais rassasié et bientôt, ses baisers se firent plus pressants, tandis qu'il basculait sur elle. Il voulait déjà recommencer.  Mais la lumière avait baissé dernière les fenêtres et des pensées beaucoup plus pragmatiques virent s'emparer de lui. A contrecœur, il s'arrêta, regardant Mae-Ann avec un sourire dépité. « Mademoiselle Reynolds, vous m'avez totalement distrait de notre but premier, l'espace de quelques instants. Il faut que vous signez les papiers pour que cet endroit soit vraiment le vôtre. » . Il repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille, constatant à quelle point elle était lumineuse. Et belle. Terriblement belle. « Si vous en voulez toujours... Surtout que désormais, il sera associé à certains souvenirs... » Son sourire canaille s'élargit.  Mais derrière cette façade, il réfléchissait. Extorquer une signature à la jeune femme maintenant était le plus profitable. S'il continuait à jouer de son charme et à la distraire, il aurait toutes les chances de lui faire signer n'importe quoi sans qu'elle n'y réfléchisse trop. Et après, ils auraient tout le champ libre pour continuer à faire connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Jeu 12 Sep - 20:58

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

Ils s'abandonnèrent l'un à l'autre pendant un long moment, et finalement l'orgasme les submergea tous les deux, simultanément. Lorsqu'elle s'allongea à côté de lui, elle était encore dans un autre monde. Ce fut lui, qui malheureusement, la ramena sur terre. Elle rassembla ses esprits et réfléchit à ce qu'il venait de dire. Elle était déçue que si vite ils en reviennent à parler d'investissement alors qu'ils venaient tout juste de faire l'amour. Elle soupira doucement et resta silencieuse quelques secondes. Il commençait à faire nuit maintenant, et bientôt elle devrait rentrer chez elle. Elle voulu l'embrasser de nouveau et reprendre de petits jeux coquins avec lui, mais elle se retint tant bien que mal. Elle se mordilla la lèvre et le regarda droit dans les yeux. Elle posa une main douce sur sa joue. « Qui êtes-vous, Monsieur Sullivan ? » demanda t-elle, l'air un peu ailleurs. Finalement, elle fut vexée qu'il ramena le sujet de l'achat de cet atelier si vite. Elle voulait encore profiter des derniers frissons qui parcouraient sa peau et revoir leurs deux corps enlacés. « C'en est limite vexant, vous savez... » Elle se redressa vivement. « Très bien. » finit-elle par dire. Elle sortit du lit et partit à la recherche de ses sous-vêtements un peu plus loin, sans aucune gêne d'être nue devant lui. Elle enfila sa culotte et attacha son soutien-gorge. « Je signe où ? » lança t-elle plus froidement qu'elle ne l'aurait voulu. L'espace d'une seconde elle se demanda s'il n'avait pas couché avec elle pour la convaincre plus facilement d'acheter cet endroit. Il avait raison, il y avait des souvenirs ici, maintenant. Elle se trouva absurde. Absurde de se sentir vexée, absurde de penser que coucher avec elle était une stratégie.  Il ne pouvait pas être ce genre d'homme.

Elle adoucit son regard. Elle était encore en sous-vêtements, mais elle n'avait pas la force ou, très certainement, pas l'envie de se rhabiller tout de suite. Elle attendit qu'il lui tende les papiers. Elle lut brièvement ces derniers, elle lui demanda le prix de tout cela. Si elle fut surprise elle tenta de n'en rien montrer. Et puis de toute façon, elle voulait cet atelier, alors sans y apporter plus profonde réflexion, elle signa. Elle ressentit un grand soulagement quand cela fut fait. Mr. Sullivan était loin de s'imaginer ce que cet endroit représentait pour elle et combien de choses il changerait dans sa vie. Elle prit la ferme décision d'installer ses affaires le plus tôt possible. Sans lui adresser une regard elle le remercia et revêtit ses vêtements. Sans l'attendre elle prit son sac et claqua presque la porte derrière elle. Elle s'en sentit encore plus absurde. Quand il finit par la rejoindre elle n'osa pas le regarder, ni même exprimer un geste de tendresse envers lui, même si l'envie lui brûlait de le faire. Elle regarda autour d'elle une dernière fois, cet endroit lui appartenait maintenant . Elle finit par sourire. « Pouvez-vous me ramener chez moi, s'il vous plaît, Monsieur Sullivan ? » Elle se rendit compte qu'elle ne lui avait pas demandé son prénom et elle finit par se dire qu'elle ne voulait pas le savoir. Pas pour le moment. A supposer qu'ils se revoient.

Ils finirent par quitter l'endroit dans un silence que Mae aurait facilement pu qualifier de pesant.  Ils entrèrent dans sa voiture et prirent la route. Elle lui indiqua le chemin et quand enfin ils furent devant la grande bâtisse qu'était sa maison, elle se demanda ce qu'elle devait faire. Elle se sentait comme une adolescente. Ils ouvrirent leur portières et sortirent tous les deux. Debout face à lui elle se demanda ce qu'elle devait faire. Lui serrer la main serait déplacer, l'embrasser le serait sûrement vu comme il l'avait légèrement refroidie un peu plus tôt. Mais lui dire au revoir somme ça, de but en blanc ferait tâche. Finalement ce fut lui qui prit l'initiative.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551


avatar
Chris F. Sullivan
→ messages : 242
→ job : pseudo agent immobilier et arnaqueur.
→ quartier : sterling ridge.
→ avatar : hayden christensen
→ crédit : hersunshine.
→ multinick : ...


a pinch of salt
→ âge du perso: 26 ans.
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Dim 15 Sep - 8:00

Leur belle complicité s'était envolée dès que Chris avait pris la parole. Mae-Anne  avait poussé un long soupir face à sa requête mais n'avait pas détourné son regard. Pourtant il semblait qu'elle lui en voulait. Encore une fois, il ne s'était que trop précipité. C'est pourquoi il fut réellement déstabilisé quand elle lui posa une question plus qu'innatendue. « Qui êtes-vous, Monsieur Sullivan ? » Il chercha réellement à savoir quel genre de réponse elle attendait. Il ne pouvait évidemment pas lui dire la vérité. Et il n'avait guère envie de lui mentir avec aplomb alors que leurs deux corps nus étaient encore enlacées et leurs yeux si proches... Quelques fois, il avait des scrupules. Bien que dans la situation présente, garder le silence ne fit qu'aggraver son cas. « C'en est limite vexant, vous savez... » Elle s'était redressée brutalement, le forçant à rouler sur le côté. Elle sortit précipitamment du lit pour se rhabiller. Il admira le spectacle, sa main au dessus de son menton. Il ne fallait pas qu'il ait l'air stresse à l'idée qu'elle ne signe pas. « Qu'est-ce qui est vexant ma douce ? On peut tout à fait mélanger travail et plaisir. Celui qui a dit le contraire était un idiot. On se débarrasse de la paperasse et on fête notre nouvel accord ici... » . Il tapota le lit la fixant intensément. Ce n'était plus un secret qu'il avait encore faim d'elle. Il ne sut même pas s'il prit ce paramètre en considération. Seul une reddition glaciale lui répondit. « Je signe où ? » Elle avait l'air d'avoir vraiment mal interprété sa demande. Il fronça les sourcils. Il avait beau avoir des années de pratique en matière d'escroquerie, il manquait parfois de subtilité quand il s'agissait de conquérir le cœur des femmes. « Je vais venir vous montrer, mademoiselle Reynolds. » . Il caressa  son nom, essayant de raviver le charme des minutes qui avaient précédées cet instant. Mais le charme était bel et bien rompu. Il allait devoir faire mieux. Il se leva nu comme un ver. Il drapa le drap autour de sa taille, peu disposé à se rhabiller. Il n'était guère disposé à la libérer maintenant.

Ils conclurent l'affaire. « Félicitations, vous êtes désormais ici chez vous ! » Il lui fit signer des papiers factices, et des vrais papiers sans qu'elles ne s'en rendent compte. Il se sentait bien. En plus d'avoir ses désirs charnels, il venait de s'assurer des mois de confort. Il avait hâte d'annoncer la nouvelle à Damien. Ils étaient à présent plus riches de quelques dollars. Pendant tout ce temps, il ne pensait pourtant pas tellement à cela. Il laissait plutôt des mains baladeuses s'égarer sur la peau parfaite de sa cliente. La voir ainsi en sous vêtements penché sur leurs contrats lui donnaient des idées vraiment incorrectes. Malheureusement,  Mademoiselle Reynolds semblait faire partie de l'espèce des têtues et ne céda pas d'un pouce.  « Pouvez-vous me ramener chez moi, s'il vous plaît, Monsieur Sullivan ? » Il fut extrêmement déçu mais ne laissa rien paraître. Il n'était pas de ceux qui suppliaient. Elle avait fait un choix, il le respecterait. Il n'aurait plus qu'à prendre une douche froide en essayant de ne pas penser à tout ce qu'ils auraient pu faire... « Comme Mademoiselle Reynolds le voudra... »

Le reste se passa rapidement, silencieusement. Ils s'étaient rhabillés et il la ramena chez elle.  Durant ce trajet-ci, il dût encore se retenir de poser sa main sur ses cuisses. Tout son corps était encore alangui par l'amour, réclamant une nouvelle dose de plaisir pur. Il aurait facilement pu la prendre dans la voiture, au mépris des lois et de toute raison. Le désir pour elle le rendait fou. Ils furent bientôt hors de la voiture, pour son plus grand soulagement. Debout sur le trottoir, devant une imposante demeure. Pendant un instant, il se demanda avec stupéfaction pourquoi elle ressentait le besoin d'acquérir un atelier alors qu'elle possédait déjà une telle superficie. Puis il haussa les épaules, décidant que cela ne le regardait pas. Il décida plutôt de rompre le silence paralysant qui s'était établi entre eux. « Ce fut un plaisir de traiter avec vous, Mademoiselle Reynolds. » . Il ne parlait pas que de la vente bien entendu. Et il savait qu'elle le savait.   Il souriait, à nouveau charmeur. Il était tout proche d'elle, il pouvait humer son parfum.   « Je ne vous cache pas que j'aimerai beaucoup vous revoir. En dehors de l'agence... Nous pourrions... » . Il mit longtemps à terminer sa phrase, très volontairement. Il voulait qu'elle ressente la même tension que lui. «... Sortir, un soir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Mae-Ann Reynolds
→ messages : 346
→ job : Artiste peintre : Woodlands Art League
→ quartier : Creekside Park
→ avatar : Ashley Smith
→ crédit : Satellite Haze


a pinch of salt
→ âge du perso: 24 ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   Mer 18 Sep - 19:16

Arna(coeur)
 Mae-Ann  and Chris
fiche par ©century sex  

N'importe qui normalement constitué se demanderait pourquoi Mae voulait fuir l'endroit qu'était sa maison. C'était un endroit sublime, avec un grand jarin et tout ce dont on peut rêver. A l'exception du monstre qu'était son frère. Et malheureusement pour elle, il était là ce soir. Elle écouta attentivement Mr. Sullivan et elle sourit. « Sortir un soir, vous dites ? » Elle lui prit la main et le regarda droit dans les yeux, ce qui, vraisemblablement était devenu une habitude entre eux deux. Elle était contente qu'il veuille la revoir. Elle en mourrait d'envie elle aussi. « D'accord. Vous avez mon numéro. Il doit sûrement figurer dans mon dossier. » Elle lui lâcha la main et fouilla dans son sac à la recherche de sa clé. « Vous savez, Monsieur Sullivan...on aurait pu continuer à faire l'amour. Mais vous avez parlé de signer les papiers. Pour être franche, c'est ça qui m'a vexée...Vous m'avez à peine laisser le temps de me remettre de...de mes émotions. Etes-vous toujours si préssé de faire signer des contrats à vos clients ? » Il n'y avait pas de trace de reproche dans sa voix, en fait elle était teinté d'amusement. Elle se délecta de sa beauté encore quelques secondes. « Avec un peu de chance, quand on sortira « un soir », je pourrais enfin voir qui se cache derrière ce masque. » Elle fit mine de lui ôter le masque susnommé. Elle lui souriait toujours.

Derrière, la porte de la maison s'ouvrit, et son frère s'avanca dans l'allée. « Mae-Ann. Fais vite. » En entandant la voix de son frère ses épaules se voutèrent légèrement et elle perdit lentement son sourire. Elle fixa le sol un instant en se mordant la lèvre. Son frère posa les yeux sur Monsieur Sullivan et le toisa de la tête au pieds. Quant à elle, elle ne prit pas la peine de lui répondre, elle se contenta de poser un baiser sur les lèvres de son agent immobilier. « Ne m'oubliez pas. » fini t-elle par lui dire. « Mae, dépêche toi. » Sa voix avait l'effet de milliers d'aiguilles qu'on lui plantait dans le corps sans pitié. « Encore merci pour cet atelier, Monsieur Sullivan. » dit-elle d'une voix douce. Elle se retourna vers son frère et s'engagea dans l'allée. Il la poussa à l'intérieur et ils disparurent derrière une claquement de porte.

Une fois chez elle, elle regretta amèrement d'être déscendue de cette voiture, voire même d'avoir quitter le lit chaud où elle était allongée un peu plus tôt. Elle regretta amèrement. Mais, le plus positif dans tout ça, c'était que pendant que son frère s'acharnerait à lui répéter qu'elle n'était qu'une petite chose insignifiante elle repenserait aux beaux yeux, à la voix, au corps de Monsieur Sullivan. Et ainsi elle se sentirait moins triste que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fireinthekitchen.net/t2838-mae-ann-i-see-your-true-colours-that-s-why-i-love-you#71551



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arna(coeur) [Chris & Mae-Ann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire in the Kitchen :: THE WOODLANDS :: autres lieux-