AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Dorian Hopkins
→ messages : 2760
→ job : psy
→ quartier : alden bridge
→ avatar : paul wesley
→ crédit : (c) delta; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-cinq ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 11:56

« DORIAN LUCIANO HOPKINS »
paul wesley

(c)cristalline
    Nom, prénoms : Dorian, prénom de l'arrière grand père maternel, Luciano pour la passion de mon père envers l'Italie, Hopkins, typiquement... typique.
    Age : Vingt quatre ans
    Profession : Dernière année de psychologie
    Avatar : Paul Wesley
    Quartier : Alden bridge

    J’ai toujours aimé ce quartier, même si j’ai préféré le quitter pour quelques temps, histoire d’aller faire mes études ailleurs. J’ai toujours trouvé l’endroit… vous savez, il est de ceux qui vous mettent alaise, dans lequel vous vous sentez bien, quoi qu’il arrive. Je dis peut être ça parce que j’y suis né, alors peut être mon avis est-il faussé, mais… non. Woolands a toujours fait parti de ma vie, et en ferra toujours parti. Quant aux habitants… j’en connais certains, d’autres non. La plupart sont de ceux qui vous disent bonjours derrière leur barrière blanche, mais qui ne s’intéresse pas à vous. Alors je me préoccupe de ceux qui dépassent la barrière, tout simplement.


.


Je n’avais que deux ans quand mes parents ont divorcés. Ce qui c’est passé avant importe peu. J’ai rejoint une famille qui n’existait déjà quasiment plus, alors non, aucun intérêt. Mon père, ce héro, s’est remarié deux ans plus tard. Famille recomposée. Pyrce a peut être été plus affecté que moi, puisque plus âgé, mais au final, nous nous en somme plutôt bien sorti. A leur divorce, ma mère est partie se réfugier chez sa sœur, à des milliers de kilomètres de nous. Et oui, croyez moi, Berlin se trouve bien loin du Texas. Mais nous avons continuer nos vies, parce qu’il n’y avait rien à faire de plus. J’avoue ne pas vraiment avoir eu à me plaindre, ma famille n’était pas la plus riche de Houston, mais son cabinet de médecin généraliste conférait à mon père un certain statut qui nous permis d’être éduqué dans les meilleures conditions. Et puis elle n’était pas le genre d’horrible belle mère qu’on voit dans n’importe quelle série b… elle nous a élevé comme elle l’aurait fait avec ses propres enfants. Qu’elle ne pouvait pas avoir, d’ailleurs. Ils ont pourtant tout essayer, croyez moi. Ironique, non, pour un médecin ? Le destin avait été écrit ainsi. En bref, voilà pour mon enfance. « Pyrce, je suis fier de fêter aujourd’hui ton diplôme ! Tu vas pouvoir suivre la route que nous avons tracé et prendre tes parts dans le cabinet… et dans quelques années, ton frère te rejoindra. Je n’aurais plus alors qu’à céder la place à mes deux plus belles réussites. » Depuis notre adolescence, Pryce et moi avons toujours entendu notre père nous dire qu’une fois tout les deux médecins, nous pourrions reprendre son cabinet, nous associer et former une équipe de choc. Il avait de grand projet pour nous, voulait qu’on trace notre route en restant dans le sillions familiale ! Je pense qu’à force, nous nous en sommes convaincu également. Jamais nous n’avons été plus rebelles que la moyen, ou bien plus populaire… la masse se fondait autour de nous, et nous nous y sentions bien. Rien d’exceptionnel, même au lycée nos notes n’étaient pas parmi les meilleures, mais nous avons malgré tous tout deux été acceptés en école de médecine, à quatre ans d’intervalle. Et mon frère s’en sortait à merveille, faisant la joie de mon père, qui n’attendait plus que mon tour de passage pour se réjouir à nouveau. Et j’allais suivre le plan de match, croyez moi, je ne voulais pas me détourner du chemin initial… puis j’ai commencé à prendre quelques options en plus, la psychologie, puis l’anthropologie. Si vous saviez comme l’étude du genre humain me passionnait à cette époque ! Et encore maintenant… les comportements sont toujours différents, impossibles de faire rentrer les gens dans des cases, ou bien il en faudrait une par individu… je n’allais pas lui dire. Pas de cette manière, pas brutalement. J’aurais… je n’en sais rien. « Pourquoi tu ne m’as rien dit. Dorian ! Ce n’était pas le plan voyons… penses à ton frère. Penses à tout ce qu’on avait prévu. » « On me propose de faire ma deuxième année à Austin papa, de me former à aider les autres. J’aime écouter ! » « Tu as toujours su… » « Alors comprends, comprends que c’est important pour moi. » il disait comprendre, mais je voyais dans son regard qu’il n’était pas satisfait. J’entendrais plus tard dans la bouche de mon frère que la psychologie n’avait jamais été considéré dans la famille comme une vraie science, un vrai remède, et que je n’étais pas l’exemple à donner dans l’avenir. Et je suis parti sur ces mots.

Je suis arrivé à Austin pour mes vingt ans, et en toute sincérité, le cœur serré. Quitter cette petite banlieue n’avait pas été une décision facile, tout autant que de me mettre quasiment à dos ma famille, mais je ne pouvais pas décliner la proposition de cette université. Pour trois prochaines années, j’allais travailler dans différents milieu, sorte de simulation grandeur nature du monde qui m’attendait par la suite. Assistant dans une prison pour délinquants, dans un collège, puis une fac… oui, j’ai vite compris que les personnes qui m’intéressaient le plus d’aider, était ces personnes malades. Celle qui ont juste besoin qu’on les écoutes et qu’on leur parle franchement, sans faire plus de sentiments. C’est à la fin de la deuxième année, que je l’ai rencontrée. Aly n’était pas le genre de fille qu’on pouvait passer sans regarder, du moins pas moi, et pourtant. Mais ce jour là, j’ai surtout su que tout les sacrifices n’avaient pas été vaincs. Et soyez en assurer, savoir qu’on est là pour quelqu’un change toute notre vision du monde. Je pense que c’est entre le moment où elle à poser son regard sur moi et celui où elle à passer la porte que je suis tombé amoureux d’elle. Dés le premier jour. Sans en demander plus. Pendant un an, je n’ai cessé de l’aimer au point de ne pouvoir la quitter. Elle en valait la peine. Jusqu’à mon départ. « Écris lui une lettre, je sais pas moi ! » « Tu crois que j’y ai pas pensé ? Tu crois qu’elle n’est pas déjà écrite ? Mais pour lui dire quoi… je ne veux pas… qu’elle espère. » « C’est lâche Dorian. » « Je sais… » Parker était avec elle la seule personne qui importait vraiment. Mais surtout, il était le seul à savoir la raison de mon départ. Raison que je lui ai fait promettre de garder pour lui tant ça ne regardait personne d’autre. Et tant on me désapprouvait déjà pour ça.

Ma mère allait mal, de tout les points de vue possible. Ma cousine m’avait appelé à l’aide ainsi que Pryce, mais celui-ci n’avait pas donné suite. Après tout, elle nous avait laissé tomber, non ? Non… malade et quasiment à la rue, elle ne voulait l’aide de personne, y comprit de sa famille. C’est pour cela qu’Elena m’a appelé. Parce que nous étions sont dernier recourt, nous, ses fils, même si elle ne voulait pas en entendre parler. Alors, contre l’avis de mon père et celui de mon frère, j’ai décidé de partir. Sans rien lui dire. Parce que je ne voulais pas qu’elle me suive, que je ne voulais pas qu’elle m’attende, que je ne voulais pas être aidé. Égoïste, je le reconnais. Mais je pense sincèrement que si c’était à refaire, je reprendrais les choses de la même manière. J’ai mis un an à comprendre qu’elle allait mourir. Et aussi à comprendre les raisons de son départ. Mais là n’est pas la question. Quant elle est partie, elle n’était plus pour moi une étrangère. Juste… une femme perdue dans une vie trop compliquée. Alors je suis resté, quelques mois de plus à Berlin, histoire de faire le point sur ma propre vie. Pour me rendre compte que j’avais perdu la seule et vraiment chose qui lui donnait un sens. En quittant Aleysia, j’avais fait une pause qui pouvait être fatal. A moi donc de rattraper les choses. Rentrer chez moi, reprendre mes études là où je les ai arrêter, et… revenir dans sa vie, coûte que coûte. Voilà pourquoi je me suis momentanément installé chez mon frère, ce grand médecin. Pas que ça m’enchante tellement, mais je ne suis rentré que depuis quelques petites semaines, et les choses… elles vont rentrer dans l’ordre. Il faut qu’elles rentrent dans l’ordre.


.


Derrière l'écran...
Je m'appelle seven, j'ai dix sept ans. J'ai découvert le forum via bazzart, et je pense que le titre déchire tout, et que le reste n'a pas l'air mal du tout non plus. Pour finir, merci de vôtre accueil.



Dernière édition par Dorian L. Hopkins le Dim 27 Mar - 15:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 12:02

    WESLEY ♥♥
    Bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
    L'avatar t'es réservé pour 4 jours.
Revenir en haut Aller en bas



Aleysia Hepburn
→ messages : 5063
→ job : instit
→ quartier : alden bridge
→ avatar : nina dobrev
→ crédit : psychozee ; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-quatre ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 13:19


BIENVENUUUUUUUUE I love you

_________________
;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 13:40

WELCOME.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 13:42


    Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 14:18

    WESLEY.
    Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 14:51

    bienvenuuuuue (:
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 14:52

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Mer 1 Sep - 17:17

Bienvenue. (a)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Jeu 2 Sep - 8:57

bienvenuue ;)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Jeu 2 Sep - 10:38

    Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas



Dorian Hopkins
→ messages : 2760
→ job : psy
→ quartier : alden bridge
→ avatar : paul wesley
→ crédit : (c) delta; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-cinq ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Jeu 2 Sep - 12:12

    O.o merci à tous !
    Je pense avoir fini ma fiche.

_________________


All that he had of her was his memory, where he held every moment, every single moment that she had been his. That was all he had, to keep out the loneliness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aleysia Hepburn
→ messages : 5063
→ job : instit
→ quartier : alden bridge
→ avatar : nina dobrev
→ crédit : psychozee ; tumblr


a pinch of salt
→ âge du perso: vingt-quatre ans
→ fiche de relations:

MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Jeu 2 Sep - 13:10


J'adore ta fiche I love you

Tu es validé
Tu peux aller faire tes demandes (et me réserver un sujet aussi )

_________________
;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...   Aujourd'hui à 4:26

Revenir en haut Aller en bas
 

DORIAN ♣ tout était simple, puis le soleil s'est levé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire in the Kitchen :: PREMIERS PAS :: join the community :: Présentations validées-